A propos de l’A.G.E.

L’Association guyanaise d’édition, AGE, est une association loi 1901 à but non lucratif.

Elle a  pour objet l’édition de produits de toute nature sur multi-supports et l’organisation de tout type de manifestations autour de la littérature.

L’association se compose de membres actifs et de membres d’honneur. Sont membres actifs les personnes physiques ou morales, qui ont pris l’engagement de verser un droit d’entrée et une cotisation annuelle fixée par l’Assemblée Générale. Sont membres d’honneur les personnes nommées par le Conseil d’administration

IMG_0949 (1)

Contrairement à ce que laisserait supposer le nom de l’association – Association guyanaise d’édition – ses objectifs et activités dépassent de loin la simple volonté de favoriser l’édition d’ouvrages littéraires.

En réalité,  association d’éducation populaire dans les domaines spécifiques de la littérature et de l’art, elle a pour slogan :

« Éduquer, populariser ».

Créée en 1995, l’A.G.E s’est manifestée dès 1996 et 1997 par la publication d’ouvrages (théâtre, poésie), en partenariat avec les Editions Ibis Rouge, qu’elle a par ailleurs aidées à mettre en place et leur a permis d’être présentes dans certaines manifestations littéraires de la Caraïbe.
En 2005, l’association sera restructurée. Dans la foulée, ses orientations seront élargies.
Désormais, l’A.G.E se donne un champ d’action beaucoup plus dynamique.

Elle organise ainsi :

  • des manifestations  autour de la littérature :  soirées poétiques et musicales tel que le Fala Mizik ou la Conférence sur la Spiritualité Négro-africaine qui a marqué l’année culturelle 2015.
    des expositions culturelles croisant les démarches artistiques. Elle réalise avec le photographe Mirto Linguet l’exposition Alchimie Project – elle a été retenue pour être présentée à Paris dans le cadre de l’Année des Outre-mers  en 2012.
confafrique0602
La Conférence proposée par l’AGE, sur cette thématique, a emporté un succès inattendu avec plus de 500 participants. L’Amphithéâtre de l’Hôtel Municipal de Rémire-Montjoly a fait salle comble pour des échanges avec le conférencier durant plus de deux heures.
  • des programmes et dispositifs éducatifs et pédagogiques multi-partenaires. Elle établit des liens avec des établissements scolaires – de l’Ouest notamment, et de l’Ile de Cayenne depuis quatre ans, pour éveiller l’intérêt des jeunes pour la littérature d’une manière générale et les écrivains guyanais en particulier. Cette démarche s’est concrétisée par la session d’ouvrages aux CDI, la création d’ateliers théâtres dans divers établissements scolaires via la préparation et la représentation d’œuvres dramatiques, un projet académique intitulé Sinaldo élaboré avec une centaine de jeunes de deux lycées et un collège avec la représentation d’une fresque théâtrale jouée à Cayenne, dans différentes communes de la Guyane, et chez nos voisins du Suriname.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • l’édition d’ouvrages : qui s’est accéléré ces dernières années, l’AGE publiant désormais une demi-douzaine d’ouvrages par an, et coordonnant la réédition des oeuvres des grands auteurs guyanais.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s